coopérative

Accueil du site > Débats > Des nouvelles de nos partenaires en Palestine

Echanger autrement. Depuis 23 ans, la coopérative Andine travaille pour une économie équitable, respectueuse des hommes et de la nature.

Des nouvelles de nos partenaires en Palestine

Notre ami Gwendal Evenou a été à la rencontre des partenaires d'Andines en Palestine

Un contexte tendu

La situation particulière de la Palestine n'est, évidemment, pas propice au développement de l'économie locale. A Naplouse, les Palestiniens vivent bien souvent dans la peur et l'incertitude du lendemain, des sentiments exacerbés par les événements récents.

Thaymoor témoigne ainsi des agissements de la police israélienne, pénétrant dans la ville pourtant en zone sous autorité palestinienne en pleine nuit, pour enlever des individus qui présenteraient une « menace » pour la sécurité d'Israël. La veille de mon arrivée, 13 personnes avaient été arrêtées, sans raison particulière.

De même, le morcellement du territoire palestinien – divisé en plusieurs zones, et surtout colonisé à un rythme effréné par les Israéliens, au mépris des Conventions de Genève et même de la Loi Israélienne – rend les déplacements difficiles. Thaymoor travaillant avec des producteurs à Jenine, Ramallah ou Jericho, ses visites peuvent être annulées au dernier moment, ou retardées très fortement par les contrôles de la police Israélienne ou par les check point. Cette situation ralentit considérablement le travail de Thaymoor, qui met d'autant plus d'énergie pour que son activité reste crédible auprès de ses partenaires internationaux.

Un exemple, en bout de chaîne : lorsque Thaymoor exporte des produits, ceux-ci sont examinés au premier check point par la police Israélienne. Toutes les marchandises sont sorties du camion, et c'est un autre camion, Israélien cette fois, qui prend le relais pour traverser le pays jusqu'à Haïfa, port de départ des produits vers le reste du monde.

La suite dans le document ci-joint.