coopérative

Accueil du site > Débats > Hold-up sur l’alimentation. Comment les sociétés transnationales contrôlent (...)

Echanger autrement. Depuis 23 ans, la coopérative Andine travaille pour une économie équitable, respectueuse des hommes et de la nature.

Hold-up sur l’alimentation. Comment les sociétés transnationales contrôlent l’alimentation du monde, font main basse sur les terres et détraquent le climat

Hold-up sur l’alimentation est un recueil d’articles produits par GRAIN ces dernières années. Il met l’accent sur le fait que l’industrie agro-alimentaire est en grande partie responsable de la crise climatique et que l’accaparement des terres est promu par l’industrie financière pour s’enrichir de la misère des gens. Il explique aussi pourquoi la lutte pour la souveraineté alimentaire remet en question ces tendances, identifie ces acteurs et présente les alternatives possibles.

Voir sur http://www.cetim.ch

Deuxième livre du Cetim, édité avec l’association Grain, qui est une pure merveille de la Création. (...) C’est passionnant du début à la fin. On passe d’une analyse fine du système alimentaire mondial à l’arnaque du lait, de la crise climatique à l’agrobusiness, de la souveraineté alimentaire à l’accaparement massif des terres agricoles, des OGM à l’Afrique, du riz à la viande industrielle." Fabrice Nicolino, journaliste et auteur, entre autres, de La faim, la bagnole, le blé et nous

"Un document saisissant de GRAIN pour comprendre les liens entre les crises alimentaire, écologique et financière." Biovision.ch

"Grâce à sa recherche innovante et à ses analyses clairvoyantes, GRAIN a organisé pendant vingt ans des campagnes contre l’industrie agro-alimentaire. Aujourd’hui elle est l’avant-garde de la lutte contre l’accaparement des terres, grâce à sa lucidité politique unique et aux racines profondes qu’elle préserve au sein des mouvements sociaux qui sont sur le front. Une lecture obligatoire." Naomi Klein, auteure de La stratégie du choc

"C’est une lecture essentielle pour celles et ceux qui souhaitent comprendre les liens qui existent entre les crises climatique, énergétique, financière et alimentaire – et comment nous devons aborder le problème du contrôle des ressources et celui du pouvoir si l’on veut arriver à des solutions réelles." Olivier De Schutter, Rapporteur spécial des Nations Unies pour le Droit à l’alimentation

"Nous traversons une guerre permanente entre l’agriculture paysanne – qui continue à alimenter la plupart des gens sur terre – et l’industrie agro-alimentaire, qui cherche à s’emparer des territoires, des semences, de l’eau et des savoirs locaux. Ce livre est un outil qui nous aide à reprendre le contrôle et qui nous offre la possibilité de choisir notre propre système alimentaire." Henry Saragih, Coordinateur général du mouvement paysan international La Vía Campesina Interview à propos du livre "La bio...": http://www.riv54.com/la_television_...