coopérative

Accueil > Débats > Communiqué de la Confédération paysanne sur la Pac

Echanger autrement. Depuis 23 ans, la coopérative Andine travaille pour une économie équitable, respectueuse des hommes et de la nature.

Communiqué de la Confédération paysanne sur la Pac

La PAC 2015-2020 affaiblie par le Conseil européen :

Les enjeux sociaux, économiques et environnementaux à la trappe

La Confédération paysanne est consternée par les décisions du Conseil européen qui affaiblissent les quelques mesures déjà peu ambitieuses tendant à rétablir plus de justice pour tous les paysans.

Le 19 mars, les ministres de l’Agriculture européens sont arrivés à un timide accord sur la future PAC. Par cet accord, la PAC continuera à verser 80% des aides à 20% des agriculteurs. Globalement, les ministres ont donné plus de flexibilité aux Etats membres pour la mise en œuvre des mesures, altérant la dimension européenne de la PAC. C’est le résultat d’une Europe construite à la va-vite, sans objectif politique.

Le plafonnement obligatoire des aides est abandonné alors que la Confédération paysanne avait soutenu l’amendement présenté au Parlement européen qui le portait à 100 000 euros par exploitation. La dégressivité des aides à partir de 150 000 euros, l’aide aux jeunes agriculteurs et la maigre aide aux petites fermes sont rendues facultatives pour les Etats membres. Il est pourtant indispensable de mettre en place des mesures en faveur des petites fermes, pourvoyeuses d’emploi et de produits de qualité.